Ovinalp

Lauréat du Trophée Innovation et agriculture ! Perpétuer la tradition pour innover.

Il faut sans doute plonger la main dans un tas de fumier pour commencer à comprendre les différentes réactions qui permettent de transformer cette matière première en un engrais à forte valeur ajoutée…

Mais ce n’est évidemment qu’un début. Car, chez OvinAlp, on parle avec autant d’aisance du fumier de mouton (dont la majeure partie vient des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes) que d’azote, de phosphore ou de potassium. Et c’est sans doute l’une des forces d’Éric Giovale, le PDG de la société fondée en 1988 à Ribiers : avoir su respecter une tradition millénaire tout en l’associant aux technologies les plus récentes, afin de produire des solutions fertilisantes pour les professionnels. Composé de 80% de fumier de mouton et de 20% de pulpe de fruits sélectionnés, le tout premier produit de la gamme (le MV100) reste 12 mois en compostage avant d’être « bouchonné » à froid afin de préserver la vie microbienne et, donc, l’efficacité. Et la société a été la première en France à avoir obtenu l’agrément sanitaire permettant de commercialiser les produits issus de ce compost !
Amendements organiques, engrais organiques et organo-minéraux, activateurs biocinétiques de fertilité, engrais organiques liquides, nutriments foliaires et engrais solubles… Aujourd’hui, la gamme est d’une précision quasi-scientifique grâce, notamment, à un centre de recherche et d’innovation particulièrement fécond. Avec, à la clé, des produits (utilisables en agriculture biologique) qui permettent d’enrichir efficacement le sol et, donc, de favoriser des modes de culture à la fois équilibrés et performants. D’autant qu’aujourd’hui, la tendance au développement durable permet aux engrais organiques d’avoir le vent en poupe.
Pourtant, chez les Giovale, on ne se contente pas de profiter de la tendance. « Nous, on fait du développement durable depuis la création, en 1988 », rappelle Éric Giovale. « On achète du fumier à l’agriculteur, on le transforme pour le rendre ensuite à l’agriculture ! » Et l’entreprise familiale ne cesse d’appliquer une ligne de conduite à la fois simple et exigeante : « perpétuer la tradition et innover ». C’est ainsi qu’est né « Imis », un complexe aminoacide unique, directement issu des laboratoire d’OvinAlp et qui été officiellement homologué par le ministère de l’agriculture ! Ce biostimulant favorise la pénétration des éléments primaires et secondaires : il permet donc de faire des apports fins et ciblés, et évite tout phénomène d’accoutumance.
Une précision et une efficacité qui a déjà convaincu de nombreux maraîchers, arboriculteurs et vignerons. De Minuty à Pibarnon, de Guigal à Mouton Rothschild, de Petrus à Veuve Clicquot, les références de la société sont autant de démonstrations de son savoir-faire. Création en 1988. 70 salariés. 20 M€ de chiffre d’affaire, dont 3% consacré à la recherche. Production : 40 000 tonnes d’engrais organiques et organo-minéraux, et 200 000 litres d’engrais organiques liquides par an.

 

Voir la vidéo

 

Article : Damien Frossard

Photo : H-ACTU-PRESSE

CCIT

Votre contact :

CCI des AHP
Tél : 04 92 30 80 80
Mail : accueil@digne.cci.fr