Camping Le Soleil un bord de mer en Provence

Créé au début des années 1970, le camping Le Soleil est le seul à bénéficier d’un accès direct au lac d’Esparron. Une aubaine pour les vacanciers qui viennent y planter leur tente.

Il y a bien plusieurs campings autour du lac d’Esparron-de-Verdon. Mais le seul à y avoir un accès direct, c’est le camping Le Soleil. Ce n’est pas un hasard. « Il a été créé au début des années 1970, juste au moment où le lac venait d’être mis en eau », explique Nicole Boyer, qui l’a racheté avec le père de ses enfants, il y a maintenant 28 ans. Aujourd’hui, la chose ne serait plus possible. La Loi montagne est passée par là ainsi que la proximité du site classé Natura 2000. Le camping Le Soleil est donc seul de son espèce et il s’en faut de peu qu’on ne plante sa tente au bord de l’eau, à deux pas des canoës proposés à la location, face au village et au château qui surplombent la retenue, dans une irrésistible ambiance de bord de mer.

 

C’est le caractère exceptionnel de ce site qui a convaincu Nicole Boyer et Alain Féraud de se laisser tenter par l’aventure en 1989. « Avant, nous avions une entreprise de terrassement. Alain venait alors régulièrement au camping pour faire des travaux ». De manière tout à fait inattendue, on leur propose de racheter le camping. La décision sera prise après un court délai de réflexion, et les années qui suivront ne seront pas de tout repos. « Les 10 premières années, c’était dur. On a travaillé comme des fous ». Aujourd’hui, ils sont secondés par leurs filles Caroline et Dorothée et par un salarié qui assure l’entretien du lieu, par ailleurs équipé d’un restaurant, d’une épicerie et d’un bar exploités en location-gérance.

 

Au plus fort de la saison, ce camping quatre étoiles d’une superficie de trois hectares ombragés de pins et de chênes peut accueillir jusqu’à 330 personnes, sur une centaine d’emplacements. Une clientèle qui a d’ailleurs bien évolué en trente ans. « Nous avons de nombreux clients qui viennent pour de courts séjours, ce qui était moins le cas il y a quelques années. Avant, c’était la famille qui venait avec la cocotte-minute », résume-t-elle éloquemment. Ils ont néanmoins de nombreux habitués qui viennent pour des séjours prolongés.

 

Ce sont eux qui ont sans doute accueilli avec le plus de plaisir l’installation des tentes lodge dont le camping est doté depuis quelques mois à peine. Ces cabanons d’environ 20 m², cinq en tout, sont des habitats toilés équipés de chambres et d’un coin cuisine avec réfrigérateur, vaisselle et plaque de cuisson. « Le côté nature avec le confort en plus. Ça plaît beaucoup et ça va bien avec notre camping », commente Nicole qui ne tenait pas beaucoup à investir dans des mobil-homes, dont les qualités esthétiques ne l’ont jamais convaincue. « Imaginez des rangées des mobil-homes au bord du lac. Ce ne serait pas terrible ». Ce n’est pas pour demain et, en attendant, il n’y en a qu’une douzaine et l’esprit camping perdure à l’ancienne. Pas d’animations type "Club Med" et les vacanciers peuvent se reposer en paix, uniquement importunés, le cas échéant, par le chant des cigales.

 

Article et photos : Stéphanie Martin

À voir

CCIT

Votre contact :

CCI des AHP
Tél : 04 92 30 80 80
Mail : accueil@digne.cci.fr