A Oraison, on cultive le savoir-faire

Attirer du monde dans le centre de la cité et faire savoir ce qu’on trouve au village, tels sont les objectifs de l’association des commerçants et artisans d’Oraison. Interview de son président, Gwenaël Doucet.

La population a doublé en dix ans. Il y a un réelle dynamique économique qu'on peut faire fructifier » commente Qwenaël Doucet, président de l'association des commerçants et artisans d'Oraison. Un constat enthousiaste à faire pâlir d'envie nombre d'homologues bas-alpins. « J'ai été sollicité par des amis pour m'investir dans l'association. Je l'ai fait autant pour le monde commerçant que pour ma ville » ajoute le jeune expert-comptable commissaire aux comptes, qui assume sa quatrième année de mandature à la tête d'un groupement de 45 adhérents, tête de pont de près de 200 professionnels. « Pas seulement des commerçants, des professionnels » précise Qwenaël Doucet, mettant en exergue le fait que l'association compte aussi des assureurs, des banquiers, des professions libérales, des artisans. « Attirer du monde dans le centre de la cité, c'est l'objectif premier de notre association, argumente le président de l'association professionnelle oraisonnaise. On sait actionner ce qui marche comme les tombolas qui scandent le calendrier annuel : la Fête des mères, la Fête des pères, Noël... etc. ».

 

Un guide pédagogique
Mais l'innovation principale de l'association que préside Qwenaël, c'est bien le guide pratique édité pour la première fois en 2016 à 10 000 exemplaires. « Les nouveaux Oraisonnais ne savent pas forcément ce qu'ils peuvent trouver comme services dans le centre-ville, commente le président. « Il faut faire savoir ce qu'on peut trouver à quelques mètres de chez soi ». Ce « faire savoir » c'est un peu l'étendard de l'association ! Un guide qui propose non seulement un annuaire précis des vitrines professionnelles oraisonnaises mais encore un peu d'histoire, un peu de patrimoine, un peu de services utiles.
« On a aussi la chance de proposer une variété de commerces très large, ajoute Gwenaël Doucet. Oraison est construit autour d'une grande place lumineuse et fluide de surcroît entourée de nombreux parkings gratuits. Un véritable centre commercial à ciel ouvert ». Qwenaël et son bureau travaillent à une exposition artistique organisée en juin prochain et qui, une fois de plus, devrait attirer son comptant de chalands, autour du célèbre kiosque communal. Et augmenter le crédit commercial d'Oraison, dont le slogan « Une Ville à la campagne » n'a jamais été si bien défendu et promu !

 

Article et photo : Bernard Fali

À voir