Visite des commerçants et entreprises de Gréoux-les-Bains et Valensole

Des commerçants heureux !

« J'ai rencontré des commerçants heureux  » lance Daniel Margot, président de la chambre de commerce et d'industrie au terme de cette nouvelle visite territoriale des élus consulaires. Il est vrai placé sous la férule de Leven Turkan, le gérant de la célèbre brasserie Les Marronniers, monsieur Loyal de cette matinée, la délégation de la CCI composée de Christophe Barrière, secrétaire de la CCI, Nicolas Grégoire, membre de la commission des finances, Jean-Pierre Pradalier, premier vice-président et président de la commission commerce, a rencontré des professionnels enthousiastes, investis dans leurs métiers et très peu revendicatifs.
 
A l'exemple d'Agnès Villard, restauratrice originaire de Manosque, et qui s'est réjoui de l'ambiance collaborative qui règne entre les professionnels de Gréoux. « On a créé un groupement d'achats qui nous permet non seulement de négocier avec nos fournisseurs mais également de proposer des prix unifiés dans l’ensemble de nos enseignes ».
Une initiative qui a conquis Daniel Margot et donné des idées à Jean-Pierre Pradalier !
 
Tout aussi enthousiastes, Jean-Baptiste et Sabrina Angot, à la tête de trois commerces voisins, ou encore Rémi Pinet, un traiteur dépositaire d'une tradition commerçante familiale bien ancrée dans le village.
 
Enfin, qui mieux qu'Yvan Durandeu, le pâtissier vedette de Gréoux, pouvait évoquer la singularité, le savoir-faire décliné au superlatif des professionnels gryséliens. Un artisan/commerçant qui a annoncé l'avènement d'une nouvelle spécialité au sein de son échoppe : les glaces. Avec le même souci d'excellence !
 
Autant de professionnels qui a animent de façon très attractive la rue Grande, les Champs élyséens de la ville thermale.
 
Josette Lauvergniat, adjointe aux affaires sociales, accompagnée de Jean-Pierre Montoya, délégué à la communication, représentant le maire de Gréoux retenu à Paris, ont rappellé à Daniel Margot, la préoccupation première de la municipalité : maintenir et promouvoir davantage l’image de marque attachée à Gréoux, village provençal tranquille, sécurisant et si attractif. 
 
 
Cap sur Valensole, le village aux PME familiales à la réussite commerciale exemplaire !
 
Entre Gréoux-les-Bains et Valensole, la deuxième étape de la délégation, il n'y a qu'une vingtaine de kilomètres et surtout, il existe une complicité historique. La preuve, cette équipe de football qui défend les couleurs des deux communes depuis près de vingt ans ! « On est en véritable symbiose économique, confirme Gérard Aurric, maire de Valensole accompagné de Marcel Gossa et Bernard Magnan, adjoints au maire. Quand l'activité thermale s'achève le 15 décembre, on ressent une nette inflexion du nombre de touristes qui sillonnent Valensole et le plateau ».

 
A l'image de DMP - Division Marketing Provence. C'est Flavienne Chaussegros, gérante de la société DMP qui accueillait la délégation de la CCIT. L'occasion de rappeler que cette entreprise a été créée en 1991 par Didier Chaussegros pour fabriquer des produits alimentaires régionaux sous la marque « Un coin de Provence ». En 2005, DMP étend son activité aux cosmétiques naturels en développant sa première marque hygiène et soins « Chemins de Provence ». En 2006, DMP cède sa première marque et abandonne ainsi le domaine alimentaire. DMP acquiert son propre laboratoire cosmétique devenant ainsi maître de la provenance et de la fabrication de l'ensemble des produits et gammes développés. Aujourd'hui DMP emploie 56 salariés et poursuit sa marche en avant en misant sur l'exportation en Extrême-Orient.
 
Cap sur les établissements Richaud où Rémi Richaud, l'héritier de la saga familiale a fait les honneurs d'une entreprise qui produit chaque année 150 000 boites de pâté artisanal et peut s'enorgueillir d'avoir accueilli lors des récentes journées « portes ouvertes » 700 visiteurs sur 48 heures !
 
Enfin, la délégation a conclu sa journée par la visite des Ets Beltramone, chers à Vincent Beltramone. Là encore, une entreprise familiale, spécialisée dans les interventions dans les bâtiments de type industriel et tertiaire, créée en 1985 et qui emploie une petite dizaine de salariés. Une autre réussite économique exemplaire, confortée d’année en année pour flirter aujourd’hui avec les deux millions d'euros de chiffre d'affaires. Avec un souci de performance technologique permanent, l’entreprise met désormais le cap sur la technologie de la 3D en matière de lecture de plans.
À voir

CCIT

Votre contact :

CCI des AHP
Tél : 04 92 30 80 80
Mail : accueil@digne.cci.fr