Les rendez-vous de l’économie

Les bons chiffres de l’année 2018

La troisième édition des Rendez-vous de l'économie dans les locaux de la CCIT à Manosque, sur la thématique était organisée sur la thématique : bilan 2017 et perspectives 2018 pour les entreprises en Provence-Alpes Côte d'Azur et dans les Alpes-de-Haute-Provence.
 
Philippe Kiehl, directeur de la Banque de France, a brossé un état des lieux de l'économie mondiale puis nationale et enfin régionale et départementale. 
En janvier, la production industrielle se stabilise alors que les transactions dans les services marchands progressent légèrement. Le carnet de commandes des entreprises se renforce au-delà de son point d'équilibre.
 
Laurent Pomes, de l'Observatoire économique de la CCIT04, a confirmé cette tendance générale à l'amélioration avec la présentation de l'enquête effectuée auprès d'un échantillon de chefs d'entreprises des Alpes-de-Haute-Provence. Les TPE profitent (enfin) de la dynamique soutenue au quatrième trimestre de 2017, avec deux moteurs : le BTP et les services, confortant une augmentation du chiffre d'affaires global de 6,5 %.
 
" Les chefs d'entreprises anticipent une nouvelle croissance du chiffre d'affaires dans l'industrie + 4,2 % soutenue par un carnet de commandes bien orienté. Idem dans les services + 5,8 % et la construction + 3,2 % "  ajoutera le directeur de la Banque de France.
 
Les dépenses d'investissement devraient encore progresser plus nettement dans l'industrie + 19 % avec des opérations liées à l'accroissement des capacités de production et dans une moindre mesure, dans les services marchands + 8,5 % et la construction + 8,5 %.
 
L'emploi se renforcerait à nouveau dans les services + 2,9 % et dans l'industrie + 0,5 %. En revanche, il se stabiliserait dans la construction.
" Pourvu que ça dure ", commentera à son tour Denis Vogade président de l'UDE se réjouissant des bonnes statistiques affichées par l'économie départementale.
" J'espère que la réforme de l'apprentissage sera conduite de façon rapide pour peser sur le marché de l'emploi, soulignera encore Daniel Margot. C'est une réforme que le monde de l'entreprise attend depuis longtemps ".
 
Article : Bernard Fali
À voir