Le tourisme dans les Alpes-de-Haute-Provence

Le tourisme, une filière économique fondamentale

Le tourisme est un secteur stratégique clef pour le département. Il constitue une activité fortement créatrice d’emplois, de revenus et de valeur ajoutée pour les autres secteurs économiques. En cela, il participe très largement à l’aménagement du territoire des Alpes-de-Haute-Provence.
Une politique départementale très active est menée en faveur des prestataires touristiques : développement maîtrisé des sports de nature, aide au développement du tourisme à vélo et de l’itinérance douce en général, modernisation des hébergements touristiques, aide à la diversification des stations de montagne, soutien aux démarches qualité et à l’innovation touristique, soutien aux manifestations promotionnelles.

 

3 grands marqueurs identitaires

Haute-Provence et Luberon

28 % du parc d’hébergement marchand
48 % des séjours

Verdon

43 % du parc d’hébergement marchand
31 % des séjours

Alpes-Mercantour

29 % du parc d’hébergement marchand
21 % des séjours

Les destinations-marqueurs touristiques des Alpes-de-Haute-Provence

 

 

Chiffres clés

2,5 millions de touristes
Près de 14 millions de nuitées dont 13 % étrangères
750 millions d’euros de consommation

Répartition des dépenses touristiques dans les Alpes-de-Haute-Provence


Portrait du touriste séjournant dans les Alpes-de-Haute-Provence

  • Français (87 % des nuitées), de la région PACA (59 % des séjours de la clientèle française),
  • en famille ou entre amis avec enfants (46 % des nuitées),
  • entre 35 et 54 ans (47 % des nuitées),
  • privilégiant l’hébergement non-marchand (52 % des nuitées),
  • préférant la saison estivale (56 % des nuitées),
  • reste en moyenne 5,7 jours dans le département, Digne-les-Bains et Manosque,
  • entre découverte du patrimoine et de la culture, activités de pleine nature et repos.


Deux filières majeures

Thermalisme et bien-être : 2 villes thermales

Gréoux-les-Bains : 39 800 curistes*
Digne-les-Bains : 8 500 curistes*
* dont activité de bien être / remise en forme

Sports d’hiver : 9 stations de ski alpin et 6 sites de ski nordique

20,4 millions d’euros de chiffre d’affaires de remontées mécaniques
 

Une capacité d’hébergement importante concentrée à proximité des espaces naturels remarquables

71 000 lits marchands répartis dans :

  • 185 hôtels -> 7 200 lits
  • 140 campings -> 42 400 lits
  • 35 résidences de tourisme et hôtelières -> 7 600 lits 
  • 155 hébergements collectifs -> 9 500 lits
  • 800 meublés et chambres d’hôtes labellisés -> 4 200 lits

L’offre d’hébergement marchand dans les Alpes-de-Haute-Provence est très conséquente (71 000 lits) et maille l’ensemble du territoire même les zones les plus isolées : 175 des 200 communes proposent au moins une solution d’hébergement marchand.
L’hébergement marchand s’articule autour de deux principales offres :
- l’hôtellerie présente dans les cités thermales (720 lits à Gréoux-les-Bains et 500 lits à Digne-les-Bains), les principales villes (630 lits à Manosque et 440 lits à Sisteron) et les principaux lieux de villégiature (entre 250 et 400 lits à Allos, Castellane, Uvernet-Fours, Moustiers-Sainte-Marie et Montclar),
- l’hôtellerie de plein air (campings), bien que présente sur une grande partie du territoire, est très concentrée à Castellane avec 7 800 lits soit 18 % de l’offre du secteur dans le département.

Répartition communale des lits marchands dans les Alpes-de-Haute-Provence

 


Télécharger le panorama économique 2015 des Alpes-de-Haute-Provence (pdf de 15.7 Mo).

 

Pour plus d'informations sur le tourisme dans les Alpes-de-Haute-Provence, consultez l'observatoire du tourisme de l'Agence de Développement Touristique des Alpes-de-Haute-Provence.