La création d’entreprises recule nettement au 3e trimestre 2011

Suite à la mise en place du statut d’auto-entrepreneurs au 1er janvier 2009, la création d’entreprises avait connu un emballement sans précédent. Depuis le début de l’année 2011, la mécanique semble s’inverser et la dynamique est à la baisse dans les Alpes-de-Haute-Provence comme dans l’ensemble des territoires.

Forte baisse de la création d'entreprises ressortissantes de la chambre de commerce et d'industrie

Au 3e trimestre 2011, le nombre de créations d’entreprises auprès du CFE de la CCIT recule de 33 % par rapport à 2010 (hors auto-entrepreneurs). Malgré les deux premiers trimestres à la hausse, l’ensemble des créations sur les neuf premiers mois de 2011 est inférieur de 6 % à l’an passé.

 

Recul des affiliations au régime des professions libérales

Bien que moins prononcée, la tendance est comparable pour les professions libérales avec une baisse de 20 % au 3e trimestre et de 15 % sur les mois de janvier à septembre.

 

Dynamique à la baisse amplifiée par l'effondrement des immatriculations des auto-entrepreneurs

Selon l’Insee, l’ensemble des créations d’entreprises (y compris auto-entrepreneurs) recule simultanément de 12,5 % à l’échelle des Alpes-de-Haute-Provence, de la région et du territoire national sur les trois premiers trimestres de 2011. Ce recul serait à 80 % imputable à la diminution des immatriculations des auto-entrepreneurs, un statut créé au 1er janvier 2009 et qui avait fait considérablement augmenter la création d’entreprises.

 

Sources : CCI territoriale des Alpes-de-Haute-Provence, entreprises immatriculées au Registre du Commerce et des Sociétés (hors auto-entrepreneur) - Urssaf des Alpes-de-Haute-Provence - Insee, SIRENE.