L’Instant présent, nouvel ambassadeur de l’élégance

Installé depuis le 15 juin 2016 au quartier du Forum, à Manosque, L’Instant présent est un bar à vin très plébiscité par une clientèle d’ores et déjà fidélisée.

Le lieu n’existe pas depuis six mois, et ils sont déjà régulièrement contraints de refuser du monde. Eux, ce sont Julie Magnan et Olivier Gillon. Le lieu, c’est l’Instant présent. Décoration bois et métal, petites lampes à ampoule LED de couleur changeante installées sur les tables, atmosphère tamisée... 
Ce bar à vin type lounge a ouvert l’été dernier dans le quartier du Forum, à Manosque. « Un joli produit », s’enorgueillit Olivier, bien connu en ville pour avoir tenu pendant une douzaine d’années la Table du Pré Saint-Michel jusqu’en 2014. « Nous souhaitions rester sur Manosque, alors nous cherchions à construire un nouveau projet qui respecte la clause de non-concurrence. Par conséquent, comme nous ne pouvions nous lancer de nouveau dans la restauration, nous avons proposé quelque chose qui fait l’inverse d’un restaurant. On vient prendre un verre et, si on le souhaite, on l’accompagne d’une planche de dégustation ou de tartines façon bruschetta ». Des en-cas exclusivement préparés avec des produits haut-de-gamme. « Nous utilisons un foie gras fait maison, de la charcuterie ibérique, du jambon noir de Bigorre ou encore des fromages AOP », souligne Olivier. 
La clientèle, pour une grande part féminine, ne s’y trompe pas, qui vient en couple, en petit groupe, parfois même en famille, pour y déguster un verre de whisky, de rhum, de bière, de champagne ou, cela va sans dire, un verre de vin parmi les 140 références. «  Parmi elles, 24 sont proposées au verre en permanence dans des machines à azote qui permettent au vin de conserver après ouverture une qualité optimale pendant trois semaines », indique Olivier, qui précise aussitôt qu’une grande partie des spiritueux a été sélectionnée par la Cave conseil de Manosque. D’une manière générale, Julie et Olivier retirent d’ailleurs une légitime fierté à travailler exclusivement avec des artisans du coin. « On fait travailler l’économie locale. Je l’ai toujours fait », note Olivier.
Le lieu, pourtant excentré par rapport à la vieille ville, est plein tous les soirs. Il faut dire que l’ambiance se veut conviviale, voire intimiste. « Nous pouvons accueillir tout au plus une cinquantaine de personnes en salle, et une trentaine en terrasse. Nous pourrions envisager d’agrandir, mais nous ne le souhaitons pas car ce qui nous convient, c’est de pouvoir rester proche de notre clientèle », explique le jeune couple. Si Olivier travaille depuis 30 ans dans la restauration, Julie était elle assistante sociale. Rien à voir ? En apparence seulement. « Il n’y a pas tant de différences que ça. On reste dans l’humain ». De plus, ajoute-t-elle avec un sourire lumineux, « je suis tout aussi censée être là pour les servir et pour les écouter. La seule différence, c’est que nous partageons des choses un peu plus légères ».
 
Article et photos : Stéphanie Martin
À voir

CCIT

Votre contact :

CCI des AHP
Tél : 04 92 30 80 80
Mail : accueil@digne.cci.fr