L’Écoparc de Corbières

Newsletter de l'entreprise février 2020

 

L'Ecoparc de Corbières qui a été inauguré récemment est le fruit d'une initiative celle d'un investisseur local Jean-Luc Guigues rapidement soutenu par un autre investisseur celui-là parisien, le groupe Ophiliam, créé en 2009 et spécialisé dans les énergies renouvelables et l'immobilier qui devient la SAS EcoCorbières en Provence.

 

Le projet, qui repose sur l'achat de trois parcelles de terrain appartenant à un exploitant agricole, à Réseau ferré de France et à l'armée, débute en 2013 : aménager 8700 m² de bureaux et d’ateliers répartis entre 13 bâtiments pour l’accueil des entreprises et particulièrement des satellites d'ITER, très demandeurs de ce genre de prestations. Chaque bâtiment propose entre 650 et 700 mètres carrés de surface utile, doté de services performants, comme des dalles supportant 5 tonnes au sol !
"Je suis un maire heureux de revoir de l'activité sur mon territoire" lance Jean-Claude Castel maire de Corbières en Provence, à l'heure d'inaugurer l'Ecoparc, en accueillant René Massette, président du Conseil départemental, Armel le Hen, premier adjoint de la DLVA, Daniel Margot président de la Chambre de commerce et d'industrie.
Le premier magistrat passera en revue le parcours qui a permis l'avènement de cet ensemble immobilier prometteur, notamment via la réouverture du barrage de Cadarache.

 

Des perspectives de développement


5 bâtiments accueillent 5 entreprises sous-traitantes des grands contrats d’assemblage des composants du chantier ITER. 6 bâtiments éco-responsables, modulables et équipés de la fibre optique sont encore disponibles. L'énergie produite par les panneaux solaires qui équipent tous les bâtiments représente en volume la consommation totale de l'agglomération de Corbières et est injectée dans le circuit via la centrale électrique voisine de Sainte-Tulle.
« Nous avons trouvé dans l'Ecoparc les prestations adaptées aux besoins d'entreprises sous-traitantes que nous recherchons à proximité immédiate du site ITER. Nous sommes très satisfaits de ce partenariat » dira Bernard Bigot,irecteur général d'Iter organization. René Massette, président du Conseil départemental soulignera la satisfaction de la collectivité départementale devant ce projet économique bien abouti. L'Écoparc est actuellement en discussion avec d'autres entreprises privées qui s'installeront dans les locaux, où sont déjà implantées une crèche d'entreprise et une grande surface d'équipements agricoles.


« Je pense que l'Ecoparc pourra générer entre 250 et 300 emplois », prévoit Jean-Luc Guigues. Parmi les locataires potentiels, une salle d'escalade et des restaurants...


Il y a six ans déjà que nous sommes venus en Provence pour participer à ce projet ambitieux qui a présenté longtemps des allures d'Arlésienne, géographie oblige », conclura Xavier Thoumieux co-président directeur général du groupe Ophiliam évoquant un chemin parsemé de difficultés pour arriver à sortir un projet de ce type. Et rappelant enfin, non sans une pointe d'humour, qu'Iter signifie le chemin en latin…


Article et photo : Bernard Fali

À voir

CCIT

Votre contact :

CCI des AHP
Tél : 04 92 30 80 80
Mail : accueil@digne.cci.fr