Définition du Développement Durable

Le concept « général » de développement durable peut se résumer aujourd’hui d’une simple phrase : "un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs". – Rapport BRUNDTLAND 1987
 
Il est généralement entendu que le concept de développement durable s’appuie sur trois piliers composés d’un volet :
 
  • Environnement : pour sa préservation, il s’agit de limiter et de maîtriser les impacts des activités d’une organisation (entreprises, associations, collectivités) sur le milieu naturel. L’eau, l’air, l’énergie, les déchets et la consommation des matières premières, … etc, sont autant de sujets à prendre en considération.

 

  • Social et/ou sociétal : Les droits de l’homme, l’éthique, l’équité social, l’égalité homme/femme doivent être abordés dans le cadre d’une démarche de développement durable.

 

  • Économique : le modèle économique et la stratégie de l'organisme doivent être réévalué en considérant les 2 précédents volets.
À ces trois piliers s'ajoute un enjeu transversal la gouvernance. Elle est de plus en plus regardée comme "le quatrième pilier’’ du développement durable, une pratique liant les différentes parties prenantes nécessaire à la définition et à la mise en œuvre de politiques et d'actions relatives au développement durable. La gouvernance consiste en la participation de tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, élus…) au processus de décision.
 
Les entreprises s’identifient et agissent aux enjeux du développement durable par la prise ne considération de leur responsabilité sociétale.
En voici une définition :
 
  1. La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) : c’est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. La démarche consiste pour les entreprises à prendre en compte les impacts sociaux et environnementaux de leur activité pour adopter les meilleures pratiques possibles et contribuer ainsi à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement. La RSE permet d’associer logique économique, responsabilité sociale et l’environnement.

 

Elles peuvent appliquer ces principes en optant ou en se référent par exemple à la norme ISO26000.
 
  1. ISO 26000 est une Norme internationale de l’ISO qui donnera des lignes directrices pour la responsabilité sociétale (RS). Cette norme est destinée aux organisations de tous types, dans le secteur public et le secteur privé, les pays développés et en développement ainsi que les économies en transition. Elle les aidera dans leurs efforts visant à fonctionner sur le mode socialement responsable que la société demande de plus en plus aujourd’hui. ISO 26000 contient des lignes directrices et non des exigences. Elle n’est donc pas destinée à la certification comme le sont les normes ISO 9001:2008 et ISO 14001:2004.

CCIT

Votre contact :

CCI des AHP
Tél : 04 92 30 80 80
Mail : accueil@digne.cci.fr